2 Avril 2020

Que reste-t-il de la résistance ? C’est à cette question que Nöel Godin et Jean-Marc Rouillan vont essayer de répondre. Avec ce road trip, nous les accompagnons dans cette aventure philosophique qui nous présente la rencontre de ce duo explosif avec divers militants d’aujourd’hui.

Mélangeant le docu et la fiction,
Faut savoir se contenter de beaucoup, nous fait penser aux luttes passées et actuelles, tout en nous faisant voyager en étonnante compagnie. C’est une plongée touchante et révoltante dans le monde des indignés, qui ne sont que trop peu représentés. Dans la contestation, faut-il vraiment se contenter de beaucoup ?

Faut savoir se contenter de beaucoup
de Jean-Henri Meunier, en présence de Jean-Pierre Bouyxou

 

A l'UGC St Jean à 18h
 

Billetterie

A partir de 20h30 au bar Le Royal Royal
 

    Pour la soirée du jeudi 2 avril, on va vous offrir un concert, mais pas n’importe lequel : un concert des terribles, démoniaques, démentiels, incroyables “Tequila Savate y su Hijo Bastardo”, un duo de rock nancéien primitivo-décadent et qui éructe sa passion pour les burritos, les morts vivants et l’outre-tombe dans un style “60’s sauvage”. Derrière leurs masques et leurs costumes de Mariachis décédés, les “Tequila Savate y su Hijo Bastardo” délivrent la bande-son idéale d’une grosse teuf entre morts-vivants.

    Mais avant et après le concert, on vous concocte un programme cerise sur le gâteau de 2 x 45 minutes de plus de 40 clips musicaux et vidéos courtes dans un esprit totalement FUFU, c’est-à-dire : zarbi, créatif, trash, expérimental, rock, noisy, irrévérencieux, trou-du-cul ! Un petit aperçu ci-dessous. Mais faudra venir voir le reste !